Les Turcs signent l'armistice à Moudros, 30 octobre 1918

Epuisé par quatre années de guerre et ayant perdu une grosse partie de son territoire et de son armée, l'empire ottoman entame le 27 octobre 1918 des pourparlers avec les Alliés (les Britanniques) en vue d'arriver à un armistice. Les négociations eurent lieu sur le cuirassé HMS Agamemnon, amarré dans le port de Moudros. Les Britanniques désirant que les combats au Moyen-Orient prennent fin le plus vite possible, présentèrent des conditions acceptables pour les Turcs. Ceci explique pourquoi les négociations n'ont duré que 4 jours. Le 30 octobre 1918, les représentants turcs et britanniques signèrent le traité d'armistice et celui-ci entra en vigueur à 12h00.

Parmi les conditions d'armistice, il y avait le libre passage des flottes alliées par le Bosphore vers la mer Noire; la reddition de toutes les garnisons turques en dehors de l'Anatolie; le droit accordé aux Alliés d'occuper les anciens territoires ottomans en cas de troubles; la démobilisation immédiate des forces terrestres et aériennes turques; l'occupation par les Alliés de tous les points stratégiques et le retrait des troupes turques basées dans le Caucase vers l'ancienne frontière entre l'empire ottoman et l'empire russe.

La paix ne fut signée que plus tard en faveur des Alliés, ce qui provoqua la révolte des Nationalistes, dont le chef était le général Kemal Atatürk.