La Turquie en guerre

Le 1er novembre 1914, la Turquie (Empire ottoman) entre en guerre en se rangeant du côté de la "Triple Alliance" (les empires centraux d'Allemagne et d'Autriche-Hongrie ainsi que l'Italie qui changera de camp en 1915). Dès lors, il s'oppose aux pays de la "Triple Entente" (France; Russie; Royaume-Uni). Le conflit de plus en plus mondial...

L'Empire ottoman entre en guerre aux côtés des empires centraux

Dirigée par des nationalistes Pan-Touran (rassemblement tous les turcophones) appelés Jeunes Turcs, pour une partie pro-allemands, l'Empire ottoman s'allie aux empires centraux et déclare la guerre à l' Entente fin octobre 1914 (31). Dès début novembre, il s'attaque en premier lieu à la Russie tsariste, selon lui à l'origine de tous ses déboires lors de la guerre des Balkans (1912-1913). De rudes combats ont lieu dans le Caucase.

Prise de Dixmude le 10 novembre 1914

Après de nombreux bombardements allemands et une contre offensive de l'armée allemande, les fusiliers marins français sont chassés de la tête de pont que représente Dixmude. La ville n'était plus que ruine.

La bataille d'Ypres

Après la fin de la bataille de l'Yser, le 31 octobre 1914, la bataille d'Ypres continue. Les troupes britanniques se défendent avec acharnement contre les Allemands qui menacent Ypres et les environs. Ypres restera pendant toute la guerre une épine dans le pied allemand, une poche, une tête de pont, un saillant, en Anglais salient, dans les lignes allemandes. Par tous les moyens ils ont essayé de réduire et de neutraliser cette poche. Vers le 15 novembre 1914, l'offensive allemande contre Ypres s'essouffle et s'arrête également. Un équilibre s'est installé entre les forces en présence sur le front de l'ouest.

 

Fin de la bataille de l'Yser et remise de médailles

A Furnes, le 3 novembre 1914, le Roi a remis des médailles aux soldats et aux fonctionnaires qui ont bien mérité de la Patrie. Charles Cogge, inspecteur des Eaux, qui a collaboré à l'inondation de la plaine de l'Yser, a reçu la croix de l'Ordre de Léopold. Après le défilé des troupes françaises, il épingle la croix de l'Ordre de Léopold au drapeau du 7ème régiment de Ligne qui s'est bien battu lors de la retraite d'Anvers et lors de la bataille de l'Yser.

Reprise de l'offensive allemande

Le 30 octobre les Allemands attaquent à nouveau avec force. Ils atteignent Pervyse et Ramscapelle, derrière le talus de la voie ferrée reliant Nieuport à Dixmude. On se bat dans les maisons, les soldats belges et français (Turcos) lancent des contre attaques.