Résistances

Face à l’occupation et aux vexations allemandes, les Bruxellois sont très imaginatifs.

cavell001-001 L’humour est une arme de protection: d’innombrables caricatures sont diffusées sous le manteau, ridiculisant ostensiblement l’occupant.

De manière plus active, des groupes de résistance, notamment composés de femmes, parmi lesquelles Gabrielle Petit ou Edith Cavell, entreprennent des actions de sabotage des chemins de fer ou montent des réseaux d’espionnage et d’évasion.

 

 

 

 

 

Sur la photo

Edith Cavell à Bruxelles, entourrée de ses deux chiens, dont Jack couché à droite, qui a survécu à sa maîtresse et a même été empaillé en 1923.