Occupation de la Belgique par les Alliés 1918 - 1919

Le 18 novembre 1918, le groupe d'armée des Flandres est dissout. Mais les soldats ne regagnent pas tout de suite leurs pénates. La Belgique est libérée du joug allemand, mais l'Armistice ne signifie pas encore la paix, qui ne viendra qu'après la signature du Traité de Versailles, le 28 juin 1919. L'état de siège est toujours en vigueur, ce qui explique que l'armée belge est toujours sur le pied de guerre. Le 30 novembre 1918 les territoires belges et luxembourgeois sont définitivement libres! Tous les Allemands qui les occupaient sont soit prisonniers, soit retournés dans leur patrie.

La Convention d'Armistice est d'abord prolongée de mois en mois et ensuite pour une durée indéterminée. Des troupes alliées restent en Belgique et chaque armée occupe une zone bien déterminée. Des unités de la cavalerie australienne bivouaquent dans les Ardennes belges. Beaucoup de soldats logent chez l'habitant. 

Des unités de l'armée française passent par Bruxelles, sur leur chemin vers l'Allemagne.