Echos de la Grande guerre

Les Archives de la Ville de Bruxelles conservent des partitions composées et éditées à Bruxelles pendant la Première Guerre mondiale. Parmi ces "échos" de la Grande guerre, de nombreuses pièces témoignent du patriotisme, de la résistance et de la solidarité des habitants de la capitale confrontés au chômage, aux difficultés du ravitaillement, à la souffrance des enfants, à l'éloignement ou la perte d'êtres chers, envoyés sur le front, morts au combat ou emprisonnés. Avec leurs harmonies simples, mélangeant classique et variété, ces musiques interprêtées en famille ont contribué à créer une mémoire collective du soldat martyre et de la résistance de la population.

La soprano lyrique Evelyne Bohen et le pianiste Mariano Ferrández ont enregistré quatre mélodies bruxelloises ("Gloire à la paix", G. Delvaux; "Nos bons paysans", L. Deladrève; "Pour les orphelins de guerre", J. Preckher et "À la patrie", E. De Kuyper).

On découvrira aussi leur enregistrement d'une oeuvre de la même époque, un classique du répertoire, le "Noël des Enfants qui n'ont plus de maisons", par le célèbre Claude Debussy (1915). L'oeuvre témoigne de la grande influence des compositeurs français, tantôt impressionnistes, tantôt modernistes, sur la musique du 20e siècle, dans la recherche de phrasé, de subtilités rythmiques ou de timbres nouveaux.

 

Nom Lecture
A la patrie, E. De Kuyper
Gloire à la Paix, G. Delvaux
Noël des enfants qui n'ont plus de maisons, Claude Debussy
Nos bons paysans, L. Deladrève
Pour les orphelins de guerre, J. Preckher

 

Merci à Vivacité (RTBF) pour son aide.