Contre-attaque allemande à Cambrai 30 novembre 1917

Les troupes allemandes lancent une contre-offensive contre les troupes britanniques du général Sir Julian Byng. Le Kronprinz Rupprecht de Bavière envoie d'urgence des renforts à la 2ème armée allemande qui a encaissé le gros de l'offensive britannique. Suite à des attaques brutales (courte préparation d'artillerie, attaque de Sturmtruppen et attaque à basse altitude par l'aviation allemande) de l'armée allemande, les Britanniques sont obligés de lâcher pied et d'abandonner (le 3 décembre 1917) le terrain chèrement conquis. Le Maréchal Sir Douglas Haig ordonne à ses troupes engagées à Cambrai de retourner à leurs points de départ du 20 novembre 1917. La bataille a fait 40.000 victimes de part et d'autre. Le 7 décembre 1917 la bataille était terminée.

La bataille de Cambrai a mis en lumière deux faits importants : 1° une longue préparation d'artillerie n'est plus nécessaire et 2° l'emploi de tanks, malgré leur fragilité, permet de briser la ligne de défense adverse. Les deux adversaires se rappelleront les leçons de cette bataille en 1918.