L'Offensive Nivelle - la Bataille du Chemin des Dames 16 - 22 avril 1917

La grande offensive d'avril 1917 est décidée par le général Joffre. Selon le plan, les troupes anglaises et françaises attaqueraient simultanément le front entre Vimy et Reims. Les Anglais entre Vimy et Soissons, les Français entre Soissons et Reims, afin d'affronter les Allemands de deux côtés différents. En décembre 1916, le général Joffre est remplacé par le général Nivelle, qui adapte le plan de Joffre à sa tactique. Il désire concentrer un maximum de troupes sur une partie du front afin de l'enfoncer. Pendant ce temps-là, les Allemands voulant réduire la longueur du front et économiser ainsi des troupes, se retirent sur leur ligne Hindenburg. En ce faisant, ils éliminent l'angle droit de la ligne de front. Ce n'est qu'après une semaine que les Alliés se rendent compte que les Allemands s'étaient retirés sur une nouvelle ligne de front. Le général Nivelle change quelque peu son plan, mais il décide d'attaquer le Chemin des Dames. Les Allemands sont en hauteur, les Français se trouvent sur les pentes.

Le général Nivelle, artilleur de formation, compte sur l'artillerie pour bien préparer le terrain, détruire les lignes de défense allemandes, et sur les troupes d'infanterie pour s'engouffrer dans les brèches occasionnées par l'artillerie et neutraliser les soldats allemands encore en vie. Le premier jour de l'offensive, les premiers chars français sont envoyés à l'assaut des fortifications allemandes.

A cause du froid, du mauvais temps (chute de neige), des fortifications allemandes et du manque de visibilité pour les observateurs d'artillerie l'offensive fut un échec. Les chars français, trop lourds, trop lents et trop peu blindés, furent très vite mis hors de combat. Les pertes en hommes furent également très élevées : 30.000 tués pour la semaine du 16 au 25 avril 1917! L'offensive qui aurait dû abréger la guerre, fut un véritable fiasco.