Radicalisation de la guerre sous-marine par l'Allemagne 1er février 1917

Après le rejet par les Alliés de ses propositions de paix, le gouvernement de Berlin ordonne à ses U-Boote de reprendre l'offensive sous-marine à outrance menée entre février et septembre 1915, dans l'Atlantique, l'Adriatique et la Méditerranée. Il veut par cette stratégie mettre l'Angleterre à genoux afin qu'elle demande la paix et se retire du conflit. Il craint aussi l'intervention de son alliée américaine. Les pertes en navires marchands furent très élevées pendant les trois premiers mois de la campagne (en février 540.000 t., en mars 593.000 t. et en avril 881.000 t.). Grâce aux patrouilleurs armés, au système des convois, aux hydravions et à d'autres progrès techniques, les pertes en sous-marins allemands augmentèrent, tandis que les pertes alliées et neutres restèrent acceptables.

La population britannique a souffert de cette campagne des U-Boote à partir de décembre 1917 : il fallut notamment instaurer un rationnement des vivres et des produits de première nécessité.