L'industrie au service de la guerre a besoin de tout le monde. Des enfants avec un handicap physique "léger" de Chailey (France) travaillent à la construction de chariots pour hôpitaux.

Les villes françaises de Reims et de Verdun qui ont souffert des bombardements allemands, sont représentées par des jeunes filles arborant les armoiries des deux villes.

Carte postale française de l'immédiat après-guerre.

Train de voyageur transformé en train médicalisé grâce à la Croix-Rouge autrichienne et aux Chevaliers de Malte. Ces trains servaient à transporter des blessés graves et à les soigner, comme dans un hôpital, pendant le trajet les ramenant à l'arrière, au pays. Photo de propagande autrichienne.

Les soldats blessés à peine guéris, reçoivent leur ordre de marche pour rejoindre leur unité au front. Photo de propagande autrichienne.

Selon la Convention de La Haye (1907), les belligérants sont tenus de soigner les prisonniers de guerre blessés. Sur cette photo de propagande autrichienne, deux soldats autrichiens transportent un prisonnier de guerre italien, blessé au pied.

Au cours du raid allemand du 29 janvier 1916.

Le deuxième raid de Zeppelins sur Paris, dans la nuit du 29 au 30 janvier 1916, fit le plus de dégâts et de victimes. 17 bombes tombent sur le quartier de Belleville. L'une d'elle défonce la voûte du métro, près de la station de Couronne, juste après le passage d'une rame. Le bombardement fit 108 victimes, 75 tués et 33 blessés.

Ici, vue d'un cratère laissé par une bombe.