Lors de la prise de Bruges par les Allemands, ceux-ci s'emparent du matériel de guerre britannique abandonné, dont entre autre ce bus londonien utilisé pour le transport de troupes.

 

Le 15 octobre 1914, les Allemands paradent sur la place du marché de Bruges, devant le beffroi. Carte postale de propagande allemande.

 

Le 18 octobre 1914 débute la bataille de l'Yser. L'armée belge tient un front de 28 km de long entre Nieuport et Fort Knokke (Loo) et quelques têtes de pont sur la rive droit de l'Yser, notamment à Nieuport, Schoorbakke et Dixmude. Il faut tenir coûte que coûte cette ligne de front, "c'est une question de vie ou de mort", déclare le général Foch. Les ports de la Manche doivent rester aux mains des Alliés, seul lien entre la Grande-Bretagne et la France pour le ravitaillement des troupes. De rudes combats ont lieu entre l'armée belge épuisée et l'armée allemande "invincible".

Entrée des Allemands à Lille selon une carte postale de propagande allemande.

 

Dans leur course à la mer, les Allemands prennent de haute lutte Lille, le 12 octobre 1914.

Lors de la contre-attaque de la 6ème armée du Kronprinz de Bavière dans le Nord de la France, les Français perdent le 2 octobre 1914 Douai et les communes environnantes.

Des réfugiés belges tentent par tous les moyens de quitter le pays. A Ostende les plus chanceux trouveront une place sur une malle Ostende- Douvres. D'autres monteront sur des bateaux de pêche en direction de Dunkerque ou de l'Angleterre.