Décès de l'empereur d'Autriche, François-Joseph, le 21 novembre 1916

Après 68 ans de règne, l'empereur d'Autriche François-Joseph (° 1830 - 1916), veuf de l'impératrice Elisabeth ("Sissi"), s'est éteint au château de Schönbrunn le 21 novembre 1916.

Son règne n'a jamais été un long fleuve tranquille. En 1848, il y eut la révolution et l'instauration d'un régime néo-absolu. Après la défaite autrichienne dans la guerre austro-prussienne en 1866, l'empereur dût accepter des réformes, comme par exemple l'égalité entre le royaume de Hongrie et l'empire d'Autriche. Par sa politique rigide, il se fit des ennemis parmi la population slave. En 1873, il s'allie à l'empereur d'Allemagne et au Tsar. Mais face aux visées expansioniste du Tsar de Russie dans les Balkans, il signe la duplice avec l'Allemagne. Finalement, il s'empare de la Bosnie-Herzégovine en 1908. 

Pour les Slaves la coupe est pleine et un nationaliste serbe assassine le neveu de François-Joseph, l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo, le 28 juin 1914. Par les alliances entre puissances, la Grande Guerre éclate. Après un an, l'empereur est las du conflit, il voudrait arrêter, mais son grand allié, l'empereur Guillaume II n'y tient pas du tout. C'est dans ce contexte de tensions et de conflit qu'il meurt subitement le 21 novembre 1916.

L'empire des Habsbourg n'allait pas lui survivre longtemps (novembre 1918).