Prothèses de jambes et de bras (1915)

La Première Guerre mondiale ne dure que depuis six mois et on dénombre déjà plus d'un million de soldats morts. Il y a également des milliers de blessés, mais aussi des mutilés, victimes des tirs d'artillerie et des mines. La médecine fait des progrès, elle remplace les membres emputés par des prothèses mobiles, qui permettent aux "mutilés" d'utiliser leurs jambes et leurs bras pour marcher et pour travailler.