Monument dans l'escalier principal de la Gare centrale à Bruxelles, dédié aux 3012 cheminots morts pour la patrie en 14-18 et 40-45 (artiste: Fernand Debonnaires).

Plaque commémorative aux morts de 14-18 érigée dans la gare de Schaerbeek à Bruxelles (actuellement musée du train "Train World").

Monument commémoratif aux morts de 14-18 en l'église Saint-Jean-Batiste à Molenbeek.

Monument commémoratif aux morts de 14-18 à l'église St-Jean-Baptiste au Béguinage à Bruxelles.

L'écrivain américain, Walter Alden Dyer (1878 - 1943) écrivit en 1915 le roman "Pierrot, dog of Belgium"  où il raconte l'histoire d'un Mâtin, travaillant dans une ferme, réquisitionné par l'armée belge pour tirer les voitures - mitrailleuses.  Le livre fut vendu au profit de la "Pierrot Fund" aux Etats-Unis, qui alimentait en dons la Commission for Relief of Belgium (CRB). Dès sa parution, le livre connut un grand succès et fut réédité à de nombreuses reprises jusqu'en 1926.

En septembre 1919, le couple royal vint en visite aux Etats-Unis et furent accompagnés par quatre voitures Blancgarin, leurs chiens et leurs servants.

Entre 1960 et 2003, le chien de trait belge avait totalement disparu. Aujourd'hui il renaît de ses cendres.

Le célèbre poème "In Flanders fields" a été composé le 3 mai 1915 par le lieutenant-colonel canadien John McCrae.

Dès le début du conflit, on prend conscience de l'importance des évènements en cours. Six jours avant l'entrée des Allemands dans la capitale, l'échevin de l'Instruction publique de Bruxelles rédige une note à l'intention des directions d'écoles, pour sensibiliser les enseignants à conserver les traces du temps présent.