Cet éventail diffusé par la firme de Champagne Eugène Cliquot est un hommage aux Alliés (de gauche à droite les drapeaux de l'Italie, de l'Empire britannique, du Japon, de la Serbie, de la Belgique, des Etats-Unis et de la France) pour lesquels, le viticulteur souhaite lever une coupe. Curieusement, le drapeau russe n'y figure pas.

 

Carte postale à la gloire de l'amitié belgo-américaine.

 

 

Autre carte postale illustrant la reconnaissance de la Belgique envers les Etats-Unis. Les bateaux et les camions de secours en alimentation et en vêtements sont représentés ainsi que les monuments phares des villes de New York et de Bruxelles.

 

Carte postale représentant la Belgique reconnaissante envers les Etats-Unis, et plus particulièrement son président Wilson, pour le soutien apporté dans l'organisation des secours alimentaires de la Belgique en guerre en 1915.

 

Autre carte postale illustrée à la main, exprimant la reconnaissance de la Belgique envers les Etats-Unis, avec une corne d'abondance.

 

Carte postale décorée à la main, exprimant la reconnaissance de la Belgique pour l'effort des Etats-Unis d'Amérique durant la Première Guerre mondiale. Le président et le peuple américains sont immensément respectés en Belgique dès 1915, d'abord pour les secours en alimentation prodigués par la Commission for Relief in Belgium, puis à partir de 1917 comme pays participant activement aux combats contre l'ennemi.

 

 

Au lendemain du premier conflit mondial, la Belgique veut effacer toute trace de la mémoire allemande. L'eau de Cologne devient l'eau de L'Yser...