Dès le début du premier conflit mondial, le Roi Albert Ier est représenté à la tête de ses troupes, faisant le coup de feu sur l'ennemi. Il est vrai qu'il était près de ses soldats, qu'il rendait visite à des cantonnements, qu'il s'inquiétait de leurs sorts.  Mais a-t-il tiré sur des soldats allemands?

Revers de la breloque commémorant la destruction du centre historique de Louvain.

 

Avers d'une  breloque commémorant la destruction d'une partie du centre historique de Louvain le 25 août 1914, à l'exception de l'hôtel de ville.

Médaille commémorant l'appel du 19 août 1914 du bourgmestre Adolphe Max demandant à ses concitoyens de ne pas résister à l'envahisseur par les armes afin d'éviter de terribles représailles de la part des Allemands. De cette façon le bourgmestre a préservé l'intégrité physique de ses concitoyens et protéger le patrimoine bruxellois d'une destruction brutale. Pas de résistance armée, mais une résistance silencieuse. Il demande explicitement à ses administrés de ne "jamais servir de guide à l'ennemi"

Tentes. Défilé historique de la fête nationale belge, le 21 juillet 2014.

 

Cuisine roulante. Défilé historique de la fête nationale belge, le 21 juillet 2014.

 

 

 

Paquettage du soldat belge. Défilé historique de la fête nationale belge, le 21 juillet 2014.