Conservation des archives

Dès le début du conflit, on prend conscience de l'importance des évènements en cours. Six jours avant l'entrée des Allemands dans la capitale, l'échevin de l'Instruction publique de Bruxelles rédige une note à l'intention des directions d'écoles, pour sensibiliser les enseignants à conserver les traces du temps présent.