Après-guerre

Libération et révolution

14-18 5.01 Bruxelles est libérée en novembre 1918 mais les signes du départ de l’occupant sont visibles dès la mi-octobre. Dans ce contexte de débâcle militaire intervient en Allemagne la révolution qui, le 9 novembre, abolit le régime impérial et proclame la république. Un conseil révolutionnaire de soldats allemands est créé à Bruxelles qui met fin au régime d’occupation. Une agitation extrême règne alors dans les rues: des Bruxellois fraternisent avec les révolutionnaires et des fusillades éclatent entre des officiers fidèles à l’empereur et des soldats révoltés.

Un climat chaotique persiste jusqu’au 17 novembre, jour du départ des derniers occupants et de la libération officielle de la ville. En Allemagne, la population est amèrement déçue par l’armistice.

Souvenons-nous

keym009-57 En Belgique, les années d’après-guerre voient l’expression d’une volonté patriotique du souvenir où se mêlent haine du ‘Boche’ et reconnaissance envers les soldats et les civils morts pour la patrie.

En Allemagne, Hitler saura récupérer la mémoire traumatisée de la guerre en mettant à l’honneur à partir de 1933 le culte des morts pour la patrie en le confondant avec le culte des morts pour le mouvement nazi.

L’entrée dans le 20e siècle

Les années 1914-1918 marquent une rupture majeure dans l’évolution sociale, politique, économique, culturelle et intellectuelle des sociétés européennes.

En Belgique, l’instauration du suffrage universel pur et simple est devenue incontournable, mais uniquement pour les hommes.

Si le mouvement flamand sort divisé et affaibli des années d’occupation, la question flamande connaîtra également des avancées.

En Allemagne, la démocratie parlementaire s’installe sur les ruines de l’empire. Elle donne le droit de vote aux femmes et mène des réformes sociales d’importance dans un climat marqué par une inflation galopante qui fragilise de larges couches de la population. Née de la guerre, la République de Weimar doit gérer la défaite.

La propagande nazie s’appuiera efficacement sur la promesse d’effacer cette «paix de la honte».

 

Expo