1914-1918 l'impossible oubli

La peinture et la guerreDans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, le musée de l'Histoire vivante à Montreuil organise du 14 juin au 31 décembre 1914 une exposition de peintures et de dessins comme autant de regards portés sur la tragédie humaine. On y voit trois regards, celui de Théophile Alexandre Steinlein (Français), d'Otto Dix (Allemand) et de Philippe Guerry (Français).  Le premier s'est rendu sur le front en 1915 et en 1917 pour y croquer des portraits de soldats, de la vie quotidienne et de la guerre dans les tranchées. Le deuxième a également fait la guerre et a réalisé entre 1924 et 1925 son oeuvre majeure Der Krieg, inspirée des Los desastres de la guerra du peintre espagnol Goya, où il dénonce les horreurs de la guerre. Le dernier est un peintre contemporain qui essaie de se rapprocher au plus près de la réalité du conflit et de ses destructions.

Trois regards artistiques pour retrouver la guerre, pour l'imaginer

Musée de l'Histoire vivante, 31, boulevard Théophile Sueur, F-93100 Montreuil

 

Hôpital de l'Océan

Hôpital de l'OcéanEn pleine tourmente de la Grande Guerre, au moment où l'armée belge dirigée par le roi Albert Ier se bat sur l'Yser et que la Belgique se réduit aux Polders désolés du Westhoek, l'hôpital de la Croix-Rouge à La Panne va écrire une page magnifique, mais méconnue, de l'histoire de la Première Guerre mondiale.

Installée dans l'hôtel de l'Océan, sur la digue, à une douzaine de km du front, l'ambulance du Dr Depage soigne les soldats blessés et fait progresser la chirurgie de guerre, sous la tutelle bienveillante de la reine Elisabeth. L'auteur retrace la saga de certains personnages, tels que Marie Curie, Alexis Carrel, Alexander Fleming, Emile Verhaeren et tant d'autres.

Une aventure médicale, scientifique et humaine qui fait se croiser des destins exceptionnels, au coeur des affres de la Grande Guerre.

Raymond REDING, 14-18 Hôtel de l'Océan. La, Panne 1914-1919, Waterloo, Editions Jourdan, 2014, 240 p.

(Editions Jourdan)

Vie et survie dans les tranchées belges

Vie et survie dans les tranchéesIls étaient flamands, wallons ou bruxellois, venant de de toutes les classes sociétés. pour défendre leur pays, ils sont devenus fantassins, artilleurs, cavaliers ou brancardiers. Certains étaient des héros, beaucoup de ne sont jamais revenus de la guerre, tous ont souffert.

Beaucoup ont écrit des lettres ou des notes qui ont servi de sources inédites pour l'auteur. Benoît Amez s'attarde dans cet ouvrage poignant à présenter une facette inconnue de la Première Guerre mondiale, celle de la vie quotidienne des soldats belges durant les quatre années de guerre. Les témoignages recueillis nous permettent de découvrir les épreuves physiques et morales subies par nos soldats.

Cet ouvrage, à travers ses témoignages et l'analyse qu'en fait l'auteur, nous permet de revivre cette époque et de mieux la comprendre. Il nous dépeint un quotidien que nous connaissons moins chez nous, celui des soldats belges dans les tranchées.

Benoît AMEZ, Vie et survie dans les tranchées belges, Waterloo, Editions Jourdan, 2013, 400 p.

(Editions Jourdan)

Les plus grands héros belges de la Première Guerre

Les plus grands héros belges de la PGMAlain Leclercq dresse des portraits d'hommes et de femmes dont les actes sont pour la plupart oubliés. Grâce à ces courtes biographies, il nous plonge dans le quotidien de la Première Guerre mondiale. Voici quelques noms de Belges qui ont défendu leur pays, parfois au prix de leur vie: Antoine-Adolphe Fonck, Edgard de Caritat, Adolphe Max, Gabrielle Petit, Philippe Baucq Walthère Dewé,...

Alain LECLERCQ, Les plus grands héros belges de la Première Guerre, Bruxelles-Paris, Editions Jourdan, 2014, 302 p.

(Editions Jourdan)

 

 

 

14-18 Apocalypse en Belgique

14-18 Apocalypse en BelgiqueSuite à l'immense succès de leur ouvrage Apocalypse en Belgique, 1940-1945, les auteurs, Louise Monaux et Bruno Deblander, ont voulu faire de même pour la guerre 1914-1918 dans le cadre des commémorations du centenaire du début de la Première Guerre mondiale. Pour ce faire, ils ont fait appel à la population par le biais des médias. Ainsi ils ont pu rassembler des témoignages, des carnets de campagne, des journaux du front, des lettres, des notes éparses, des photographies et des documents divers. En une vingtaine de récits, précieux et émouvants, éclairants et vrais, ils retracent la vie d'hommes et de femmes, civils et militaires, engagés dans la défense du pays. Les récits sont illustrés par de nombreuses photos d'époque.

Louise MONAUX - Bruno DEBLANDER, 14-18. Apocalypse en Belgique. Récits de patriotes, Waterloo, Racine RTBF, 2013, 175 p.

(Racine RTBF)

 

 

Bruxelles, la mémoire et la guerre (1914-2014)

Bruxelles, la mémoire et la guerre (1914-2014)Aujourd'hui, la Région de Bruxelles-Capitale compte pas moins de 600 noms de rues, plaques commémoratives ou monuments dédiés au souvenir de la Première Guerre mondiale.

Dans le cadre du centenaire du premier conflit mondial, l'importance de ce patrimoine mémoriel permet d'interroger, dans toute leur complexité, les différentes identités dont témoignent ces traces, puisque la Région bruxelloise est porteuse d'une mémoire multiple. En tant que capitale du royaume, elle abrite le Soldat inconnu, garde la mémoire des grandes batailles et des grandes figures nationales, tout en rendant hommage aux Alliés et à l'aide humanitaire internationale dont la Belgique a bénéficié. Bruxelles abrite aussi la mémoire des corporations nationales comme les forestiers ou les forains. Enfin et surtout, en tant qu'entité formée de communes soucieuses de leur autonomie, Bruxelles conserve des mémoires locales porteuses du souvenir des simples soldats morts au combat, des souffrances quotidiennes des civils durant l'Occupation, ainsi que de figures patriotiques belges.

Cet ouvrage entend retracer la construction de cette mémoire dans l'espace bruxellois, analyser sa portée symbolique et son évolution, tout en interrogeant le sens actuel de ce patrimoine hors du commun.

Laurence Van Ypersele - Emmanuel Debruyne - Chantal Kesteloot, Bruxelles la Mémoire et la Guerre (1914-2014), Bruxelles, Renaissance du Livre, 2014, 350 p.

(Renaissance du Livre)

 

Le Service de Santé de l'armée française 14-18

Le service de santé de l'armée 14-18C'est un ouvrage très richement illustré, plus de 400 photos pour la plupart inédites, de très nombreuses photos en couleur et de grand format, publié sous l'égide du service médical de l'armée française. Les auteurs, tous deux médecins militaires, y présentent une grande partie des collections du Val-de-Grâce.

L'ouvrage illustre la guerre vécues par les médecins, pharmaciens, dentistes, officiers d'administration, brancardiers, infirmières et aumôniers. Il permet de suivre et de comprendre le parcours des soldats depuis leur relèvement sur le champ de bataille jusqu'aux hôpitaux de l'arrière.

Les photos, les illustrations, les objets nous permettent de mieux appréhender le quotidien des médecins, des infirmières et des infirmiers. Pour les amateurs de militaria et les collectionneurs, il comblera un vide, ce sujet n'ayant été jusqu'ici abordé que de façon très succincte.

Nous y voyons également les progrès technologiques de la médecine entre le début du conflit en août 1914 et novembre 1918. Les commémorations du centenaire de la guerre 1914-1918 constituent une belle occasion pour rendre hommage au dévouement du personnel médical de l'armée.

Marc Morillon et Jean-François Falabrègues, Le service de santé 14-18, Paris , Bernard Giovanageli éditeur, 2014, 160 p.

(Bernard Giovanangeli éditeur)