Garde-Robe Manneken-Pis : Guerre(s) et paix

Vitrine spéciale dans le cadre des commémorations du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale – novembre-décembre 2018

1914-1918, 1940-1944 : par deux fois la Belgique est occupée par l’Allemagne. Les habillages de Manneken-Pis, tradition multiséculaire, sont alors interrompus. Ils reprennent dès que Bruxelles est libérée et sont intégrés aux pratiques commémoratives nécessaires au travail de deuil et au besoin de donner du sens aux souffrances endurées pendant la guerre. Dans l’entre-deux-guerres, six uniformes sont remis à la célèbre statue, un français et cinq belges. Vingt-et-un après 1945, belges, américains, britanniques et français. Le dernier est offert en 1998. Les associations d’anciens combattants entretiennent ainsi le culte des morts, le souvenir des disparus et rendent honneur à ceux qui sont revenus du front et qui partagent le sentiment d’avoir vécu une expérience hors du commun, qui les a marqué et mis à part. Jusqu’au début des années 2000, douze de ces vingt-sept costumes sont portés chaque année par la fontaine.

GardeRobe MannekenPis

Rue du Chêne 19

1000 Bruxelles

 

Heures d'ouverture :

Du mardi au dimanche de 10h à 17h

Fermé le lundi et les 1/1, 1/5, 1/11, 11/11, 25/12