La Grande Guerre et les transformations du concept de guerre

Colloque international, ULB sur la grande guerre et les transformations du concept de guerre (programme).

Ce colloque à caractère philosophique voudrait interroger les différents mouvements de redéfinition du concept de guerre dans le contexte de la Grande Guerre.

Cet effort de redéfinition s'est d'abord traduit au niveau du droit international. En pleine mutation, celui-ci donne effectivement lieu à d'importants conflits théoriques concernant l'encadrement de la guerre et sa possible « criminalisation ». Le concept de guerre juste, qui puise dans une histoire théorique déjà chargée, constitue alors en particulier l'un des grands outils conceptuels employés pour discuter les bouleversements induits par la transformation des formes de guerre à l'époque contemporaine et les efforts visant à la limiter par le droit international. Et dans ce cadre, c'est un débat juridique large qui se développe autour de ce qu'il convient de comprendre comme une définition de la guerre légitime. Mais en dehors du droit et des discours juridiques, ou dans leurs marges, le concept émergent de guerre totale engage également un effort de redéfinition de la guerre, qui la prend en considération dans son lien au social, à la technique, à l'économie, voire à la démocratie, et qui n'est pas sans discuter à la fois les efforts de limitation juridiques de la guerre portés par le droit international et le fait même que la définition de la guerre puisse être donnée par le droit.

C'est ainsi la fabrique même de la pensée et de la mémoire de la guerre, la construction ou la réception de l'histoire des relations internationales, qui sont mises en jeu dans ces discours multiples sur la guerre. Et les différents concepts qu'ils façonnent portent la trace de leurs intentions stratégiques rivales, à l'instar de celui de guerre totale qui a d'abord été largement construit pour nier toute possible circonscription de la guerre moderne dans les Etats démocratiques avant de devenir un concept descriptif dans le cadre de travaux historiographiques scientifiques. En partant des discours conflictuels sur la guerre formulés à l'époque de la Grande Guerre, ce colloque se propose d'appréhender un tournant dans la représentation de la guerre à la lisière du XXe siècle, dû sans doute tout autant au contexte intellectuel cosmopolitique, quel qu'en soit les relents coloniaux, qu'à l'expérience d'une radicalisation voire d'une brutalisation extrême de la réalité de la pratique guerrière. L'interprétation de ces discours tiendra donc compte aussi bien du contexte de mutations effectives profondes qui affectent les normes, les pratiques militaires légales ou non, les techniques d'armement ou encore les modes de production engagés dans la guerre que de la manière dont ils puisent au sein de ressources théoriques héritées du passé.

En marge du colloque se tiendra une exposition de photographies datant de la période de la Grande Guerre, qui demeurent encore inexploitées en dépit de leur intérêt historique et esthétique. Les photos ont été prises entre 1915 et 1918 par un officier de cavalerie de l'armée italienne, Michel Ceriana Mayneri, alors commandant dans le 280e régiment d'infanterie sur le front italo-autrichien


Informations pratiques
Dates:
du 12 au 14 novembre 2015
Lieu:
ULB, Campus du Solbosch
Salle Sommeville, bâtiment S,
niveau 2
Accès:
Av. Jeanne, n°44
1050 Bruxelles
Contact:
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Entrée libre